Créatrice d’accessoires zéro déchet et biologiques

Dans mon atelier à Notre Dame doé près de Tours, je crée des accessoires zéro déchet à partir de tissus biologiques certifiés GOTS, je privilégie les matières biologiques (fils de coton, cordons, élastiques…) qui entrent dans la confection de mes créations.

Je propose une couture écoresponsable, écolologique à partir d’articles lavables et réutilisables.

Pourquoi zéro déchet ?

Ne jetez plus, réutilisez !

La transition vers le zéro déchet fait partie des solutions écologiques ayant un impact sur l’environnement :

  • Réduire nos déchets et l’usage de matériaux polluants voire toxiques (plastique par exemple)
  • Réutiliser, bannir les objets à usage unique
  • Choisir la qualité à la quantité

Mes créations alternatives en tissu biologique sont réutilisables, lavables et économiques.

Ensemble, faisons un geste pour préserver notre planète, éliminons au maximum les produits jetables.

Pourquoi des tissus biologiques ?

Les tissus sont issus de l’agriculture et les conditions de fabrication ne sont pas exempt de procédés nocifs pour la santé., l’industrie du textile est une des plus polluantes.

Les tissus biologiques sont certifiés GOTS et représentent une garantie fiable pour le consommateur.

GOTS ? Global Organique Textitel Stantard, c’est un label international crée en 2002 pour le textile biologique. Il garantit un mode de production écologique et socialement responsable.

Le tissu biologique ne peut contenir aucun résidu de pesticides ou de métaux lourds tels que le plomb ou le cadmium, ni de formaldéhyde, de solvants aromatiques, de phtalates, aucun organismes génétiquement modifiés, etc…

Pour la confection de mes lingettes et essuie-tout lavables, je n’utilise pas d’éponge de bambou car il y a de la viscose de bambou et la fabrication de cette dernière est très polluante. La culture de bambou est peu gourmande en eau et en produits phytosanitaires, mais c’est sa transformation en fibre textile qui est polluante. Ce procédé utilise du sulfur d’hydrogène, de soude, du sulfur de carbone. (source : https://www.eco-sapiens.com/dossier-146-Le-bambou-_-solution-ecologique-ou-arnaque-industrielle_.html )